Bannière RPCS3 Chez-Smash15195.com

Préambule

RPCS3 est un projet open source créé par deux programmeurs DH et Hykem. A la base simple preuve de concept d’émulation PS3 sur ordinateur dont la mise en ligne eu lieu en Juin 2012. A l’heure actuelle RPCS3 est l’émulateur de la console à l’architecture la plus complexe qui jamais créé, la PlayStation 3.

Le but de RPCS3 est à visé expérimentale et éducative.

Configuration

Essais et captures ont été fait avec:

  • Core I7-4790
  • Asus GTX 970
  • 8 Go de Ram
  • HDD 2.5″ 5200 T/m
  • RPCS3 0.0.5 – 6692

*Config minimum nécessaire*

  • CPU: Un processeur x64
  • GPU: compatible OpenGL 4.3
  • RAM : 2GB minimum
  • OS : Windows 7/8/10 64-bit / Linux 64-bit / BSD 64-bit

*Config recommandé*

  • CPU : Intel Quad-core / AMD Ryzen
  • GPU : Compatible Vulkan
  • RAM : 8GB ou plus
  • OS : Windows 7/8/10 64-bit / Linux 64-bit / BSD 64-bit

Étape 1: démarrage et configuration

Allez sur le site RPCS3 et téléchargez la version de l’émulateur qui correspond à votre système d’exploitation (les liens sont dans la section téléchargement). Dézipper l’archive dans un dossier de votre choix et lancez l’exécutable rpcs3.exe. Vous devriez avoir cette fenêtre s’ouvrir (ci-contre), avec une fenêtre d’accueil nécessitant de cocher « I have read the quickstart guide ».

Coté réglages, pour cette première étape nous allons faire dans le léger mais indispensable. Téléchargez le bios PS3 (PS3UPDAT.PUP) sur le site officiel. Dans Rpcs3, cliquez sur File > install Firmware. Une fenêtre avec une barre de progression va s’ouvrir et vous confirmera la bonne installation du bios à la fin suivit d’une séance que compilation des librairies pour votre ordinateur.

Bien sûr, il y d’autres choses à configurer et l’étape 2 y est entièrement dédié mais concrètement RPCS3 ne nécessite rien de plus pour fonctionner.

Étape 2 : Configuration détaillée

Dans cette étape 2, je vais vous présenter les réglages généraux de Rpcs3 accessible via la rubrique « Configuration » de la barre de menu.

 Nota : Sachez que vous pouvez avoir des réglages spécifique à chaque jeux en faisant un clic-droit dessus et en choisissant « Configure ». Un petit engrenage apparaitra à coté de l’image du jeu indiquant qu’il dispose de réglages personnalisés.

 

Onglet CPU

  • PPU Decoder =
  • SPU Decoder =
  • Firmware Setting = Choix de la manière pour le bios de charger ses librairies
  • Additional Settings = Vous pouvez dans cette partie modifier la manière dont le SPU va interagir avec le processeur

Onglet I/O

  • Keyboard Handler
  • Mouse Handler
  • Camera input
  • Camera Settings
  • Move Handler

Certains jeux nécessitent la présence de périphérique PS3. C’est dans cette section que vous pouvez faire croire aux jeux que vous avez un clavier, une caméra, des PS Move etc.

Onglet System

  • Console Language = Le choix de la langue par défaut de votre console (et de la langue des jeux)
  • Console Region = Le choix de la région de votre console (actuellement non fonctionnel)
  • Homebrew = l’activation de cette option est nécessaire pour certains homebrew

Onglet Network

  • Network Status = État de la connexion PSN. Ne touchez rien, cet onglet n’a qu’un but de debbug.

Clairement, cet onglet ne sert actuellement à rien pour les utilisateurs normaux de Rpcs3. Aucune prise en charge du réseau n’est disponible.

Onglet GPU

  • Renderer = Choix de l’API graphique
  • Graphic Device = Choix de la carte graphique
  • Aspect Ratio = Le ratio qui sera rendu dans l’émulation
  • Anisotropic Filter = Permet d’ajouter un lissage des textures
  • Framelimit = Choix du framerate (je conseille vivement de le mettre sur 30 par défaut)
  • Anti-Aliasing = Faut vraiment expliquer à quoi sert cette option ? (actuellement non disponible)
  • Default Resolution = La résolution de la fenêtre de rendu (celle où le jeu s’affiche). Restez sur 1280×720 pour une compatibilité maximale
  • Resolution Scale (Disable Strict Mode) = Choix de l’échantillonnage de la résolution de base
  • Resolution Scale Threshold = Choix de l’échantillonnage des tuiles
  • Additional Settings = Options de confort mais aussi pour résoudre certains problèmes de rendu de lumière

Dans cet onglet, les points les plus important sont « Renderer » et « Resolution Scale ». Dans la plupart des cas l’API Vulkan devrait fonctionner mais certains jeux peuvent être capricieux avec.

Le « Resolution Scale » est simplement la résolution qui sera calculé par Rpcs3 avant d’être envoyé dans la fenêtre que l’option « Default Résolution » gère. Pour faire simple, vous pouvez choisir de calculer une image en 4K grâce au « Resolution Scale » (pas le Threshold, hein!) qui s’affichera dans votre fenêtre de 1280×720.

Onglet Audio

  • Audio Out = Choix de l’API audio
  • Audio Setting = Parmi les trois options, seule une doit être cochée « Downmix Stereo »

A l’heure actuelle, la configuration audio de Rpcs3 est des plus simple, les devs déconseillent d’y toucher et de tout laisser par défaut.

Onglet Emulator

  • Emulator Setting = Beaucoup d’options de confort mais qui n’ont aucune incidence sur la qualité d’émulation
  • Max LLVM Compile Threads = Définit le nombre de cœurs de votre processeur qui seront utilisés
  • Viewport = Option de confort pour la fenêtre d’émulation
  • UI Color = De la cosmétique pure. Sert à changer l’interface de Rpcs3
Nota : Les réglages présents sur les images donnent des résultats corrects la plupart du temps. Si vraiment les performances sont catastrophiques les points de réglages que vous pouvez modifiez sont : dans l’onglet GPU, l’API graphique (Vulkan ou OpenGL) et dans l’onglet CPU, dans la section PPU Decoder choisir entre LLVM Recompiler (fastest)/ Interpreter (fast). Si la modification de ces deux paramètres ne change rien, il y a de forte chance qu’il faille attendre que Rpcs3 mûrisse.

Images

Étape 3 : Lancer un jeu

Il est souvent dit de posséder les jeux originaux pour utiliser des copies de sauvegarde (backup) de ces derniers avec des émulateurs. Sachez que originaux ou non, il est illégal en France de forcer une mesure de protection pour effectuer une copie de sauvegarde, rendant cette pratique interdite, originaux en votre possession ou non.

En préambule, vos rips de jeux qu’ils soient Blu-ray ou dématérialisés (PSN) doivent être placé dans un unique répertoire et son nom doit correspondre à son title’s ID. Pour connaître le Title ID de votre jeu, il est trouvable en bas de la tranche du boitier de votre jeu. Vous pouvez aussi vous servir d’internet pour le trouver. Gardez à l’esprit qu’il est très important que ce code soit correct pour le bon fonctionnement de Rpcs3.

Prenons en exemple Dragon’S Crown. Comme expliqué précédemment son ID est dans le nom de son répertoire « BLUS30767 » et nous trouvons à l’intérieur au minimum un répertoire (PS3_GAME) et un fichier (PS3_DISC.FSB) (image 1). Deux autres répertoires peuvent être présent « PS3_CONTENT » et « PS3_UPDATE » si le jeu contient une MAJ du firmware PS3.

Pour lancer un jeu pour la première fois, cliquez sur l’icône en forme de disque dans la barre de raccourci ou via File > Boot Game puis sélectionnez le répertoire où se trouve votre rip (BLUS30767 – [Dragon’s Crown] dans cet exemple).

Rpcs3 va alors se mettre à compiler les fichiers du jeu (image 2) selon votre configuration et lancera le jeu dans une fenêtre à la fin du processus (image 3).

 

Nota : Pour certains jeu que vous lancerez, une installation sur disque dur sera necessaire. Si c’est le cas, assurez-vous d’avoir assez d’espace disponible puisque cela vous prendra beaucoup de place en plus du rip de votre jeu (image 4).

 

En aparté

Pour terminer ce tutoriel, nous allons jeter un petit coup d’œil rapide à l’interface de Rpcs3.

interface Rpcs3 Chez-smash15195Celle-ci est séparée en deux parties, la liste de jeux en haut, et la console en bas (1).  La liste de jeux est riche en renseignement, elle vous permet d’avoir une image, le nom (2), le Title ID (3), la version, la résolution et le format d’image supporté par le jeu (4).

Elle permet aussi d’avoir un aperçu rapide de la compatibilité via une pastille de couleur accompagné d’un status (5). Ce status est composé d’une échelle de 5 paliers (Playable | Ingame | Intro | Loadable | Nothing).

Vous pouvez aussi noter sur l’image ci-contre qu’un petit engrenage est présent à coté d’un jeu. Comme vous le savez grâce au nota de l’étape 2 cela indique que les réglages généraux ont été modifié pour ce jeu. Si vous avez besoin de modifier précisément les réglages pour un jeu particulier, sélectionnez le jeu et faites un clic-droit > Configure.

Dernier point, le clic-droit sur un jeu vous permet aussi en cliquant sur « Check game compatibility », d’être redirigé sur le forum compatibilité de Rpcs3 afin connaitre l’état d’émulation via les messages des utilisateurs et aussi d’avoir possiblement les réglages pour faire marcher votre jeu.

Vidéos